Calendrier des vacances scolaires

Une nouvelle Cité éducative

Un an après la création de la Cité éducative Pointe-à-Pitre/Les Abymes, une nouvelle Cité éducative regroupant les villes de Capesterre Belle-Eau, Baillif et Basse-Terre voit le jour. La rectrice de région académique, Christine GANGLOFF-ZIEGLER, et le préfet de région, Alexandre ROCHATTE, ont signé la convention de cadrage qui régie le fonctionnement de cette nouvelle Cité éducative, le 28 septembre, au collège Jean JAURES à Baillif.

Ce dispositif national a pour objectifs de travailler ensemble à la réussite scolaire et éducative de tous les élèves de la cité éducative, de construire une cité éducative numérique favorisant l’ambition et l’excellence et enfin d’aider les enfants et les jeunes à trouver, dans leur environnement, les clés de l’émancipation.

Il s’agit de mettre en synergie tous les acteurs de ces territoires afin de participer à l’épanouissement et à la réussite de tout enfant ou jeune du territoire durant le temps formel de l’école, le temps informel de la ville et le temps non formel des parents. La cité éducative doit permettre de mobiliser et structurer tous les acteurs (État, collectivités locales, parents, associations, intervenants du périscolaire, travailleurs sociaux, écoles et collèges…) autour d’enjeux éducatifs partagés pour consolider la prise en charge des jeunes des quartiers prioritaires depuis la petite enfance jusqu’à leur insertion professionnelle, à tous les temps et dans tous les espaces de vie. 

La nouvelle cité éducative Capesterre Belle-Eau/Baillif/Basse-Terre a pour ambition de décliner ses actions autour des domaines du Sport-santé-citoyenneté, des arts et de la culture, du Numérique, du Parcours Avenir, associés à la validation du socle commun de connaissances et la parentalité. Les trois objectifs majeurs de cette convention sont : conforter le rôle de l’école, promouvoir la continuité éducative et ouvrir le champ des possibles.

La Cité éducative se déploiera sur les Quartiers de la Politique de la Ville des 3 villes et concernera 3 collèges, Jean JAURES (classé en REP+), Germain SAINT-RUF et Joseph PITAT (classés en REP), 13 écoles élémentaires et 10 écoles maternelles, soit 3 018 élèves au total (1 093 collégiens et 1 955 écoliers). Elle bénéficiera d’une dotation de 350 000 € par an pendant trois ans, soit 1 050 000 € au total.