Calendrier des vacances scolaires

La Guadeloupe rejoint le dispositif TNE

Le 8 octobre dernier, le Premier ministre, a annoncé les résultats des dispositifs de soutien à l'innovation dans le numérique éducatif. Ainsi, la Guadeloupe fait partie des 10 nouveaux Territoires Numériques Educatifs (TNE). Une belle opportunité rendue possible grâce à la mobilisation du groupe de pilotage académique TNE-Démonstrateur Guadeloupe, impulsé par la DANE, qui permettra de réduire la fracture numérique et de renforcer la continuité pédagogique.

À l’occasion d’un déplacement à Poitiers, le Premier ministre Jean Castex, en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, a dressé le bilan des enseignements de la crise dans ce domaine et a été à la rencontre de l’écosystème éducatif engagé dans la transition numérique de l’enseignement. A cette occasion, le Premier ministre a annoncé les résultats des dispositifs de soutien à l'innovation dans le numérique éducatif et a lancé une nouvelle mission.

LA CRISE SANITAIRE A ACCÉLÉRÉ LES REFLEXIONS MENÉES POUR LA TRANSITION NUMÉRIQUE DE L'ENSEIGNEMENT DE L'ÉCOLE À L'UNIVERSITÉ

Au printemps 2020, la crise sanitaire a nécessité, du jour au lendemain, un basculement inédit des enseignements. La continuité pédagogique a été rendue possible par le numérique et par la capacité d’adaptation, et même la créativité, de tous les enseignants avec ces outils. Comme dans tous les domaines, cet épisode a accéléré des mouvements en cours. Cela est vrai aussi pour l’école et l’université.

Si les enjeux de continuité pédagogique pendant cette crise ont montré l’engagement sans faille des enseignants, ils ont aussi révélé des retards ou des lacunes entraînant le recours à des solutions d’urgence – parfois problématiques en termes de souveraineté et de respect des données personnelles, la situation a aussi révélé les capacités d’adaptation dans l’enseignement scolaire et supérieur français et accéléré la transformation numérique en cours : remédier aux fractures numériques, géographiques ou sociales, qu’il a mises en lumière ; mieux former les enseignants à l’usage des outils et des ressources qui existent et leur permettent de bonifier encore leurs pratiques pédagogiques ; mieux former les élèves et les étudiants à tous ces usages pour qu’ils s’en saisissent pleinement pour construire leurs parcours de réussite scolaire, universitaire et professionnelle ; accompagner les parents les moins familiers du numérique, pour qu’eux-mêmes puissent mieux accompagner leurs enfants.

LE NUMÉRIQUE ÉDUCATIF : DES DISPOSITIFS DÉJÀ CONCRETS

Ces constats mettent en avant la nécessaire transformation de l’enseignement par et au numérique, qui doit permettre de répondre à deux impératifs majeurs : favoriser la mise en place d’un écosystème d’éducation numérique cohérent et performant, et renforcer les aptitudes et compétences des enseignants pour accompagner cette transformation.

Face à ces transformations, le Gouvernement présente aujourd’hui 3 actions concrètes : 10 nouveaux Territoires Numériques Educatifs, 17 démonstrateurs dans l'enseignement supérieur et un programme d'équuipements prioritaires et de recherche.

Territoires Numériques Educatifs : dix nouveaux départements rejoignent le dispositif

En septembre 2020, le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports lançait aux côtés de Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement deux démonstrateurs Territoires Numériques Educatifs (TNE) dans les départements de l’Aisne et Val-d’Oise. Depuis la rentrée 2021, sont venus s’ajouter 10 autres départements (Bouches-du-Rhône, Cher, Corse du Sud, Doubs, Finistère, Guadeloupe, Hérault, Isère, Vienne, Vosges) qui représentent un bassin de 1,3 M d’élèves et dont le conventionnement interviendra d’ici décembre avec une démarche de cofinancement et donc de co-construction avec les collectivités.

Le dispositif bénéficie d’un financement de 172 millions d’euros dans le cadre du PIA 4 et mobilise 3 opérateurs nationaux : la Caisse des Dépôts pour le financement, le Réseau Canopé pour les ressources numériques éducatives et le GIP Trousse à projets en charge de l’accompagnement des parents.  Il fait également l’objet d’un marché inédit lancé par le Réseau Canopé pour acquérir un bouquet de ressources labellisées qui sera mis à la disposition des TNE sur la plateforme de ressources et de formation, CanotechTNE.

Les TNE proposent un modèle d’accélération du numérique dans l’enseignement scolaire par le traitement conjoint de l’équipement, de la formation, des ressources numériques éducatives et de l’accompagnement à l’e-parentalité.

 

En savoir plus 

 

 

Source : Secrétariat général pour l'investissement (SGPI)