Calendrier des vacances scolaires Examens 2019

La mise en sûreté des établissements scolaires : une priorité pour l'académie

Afin de consolider les relations entre l’académie et les forces de l’ordre et d'assurer une collaboration efficace en cas de crise grave, le recteur d’académie, Mostafa FOURAR, a remis officiellement les PPMS Attentat Intrusion des établissements à la directrice départementale de la sécurité publique, Isabelle TOMATIS et au Commandant de Gendarmerie de la Guadeloupe, le Général Jean-Marc DESCOUX le 8 avril au rectorat.

Les écoles et les établissements scolaires peuvent être confrontés à des accidents majeurs susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens. Ils doivent donc réaliser un Plan Particulier de Mise en Sûreté – Attentat Intrusion (PPMS) qui doit être porté à la connaissance de tous les acteurs de l’établissement, y compris des familles.

Les PPMS doivent permettre la mise en œuvre de mesures de sauvegarde des élèves et des personnels en attendant l'arrivée des secours ou le retour à une situation normale.

Depuis avril 2017 est imposée la distinction de deux PPMS, l'un consacré aux risques majeurs naturels ou industriels, l'autre aux menaces d'attentat-intrusion.

Dans l’académie, les adultes et les élèves des établissements scolaires sont sensibilisés à la prévention des risques et aux missions des services de secours et sont majoritairement formés aux premiers secours et aux règles générales de sécurité.

Aussi, dans le cadre d’une étroite collaboration avec l’académie, les services de police et de gendarmerie apportent leur expertise dans l'actualisation des PPMS ainsi que dans l'organisation des exercices attentat-intrusion.

La directrice départementale de la sécurité publique et le Général ont tenu à remercier le recteur pour cette collaboration renouvellée et l'implication des services du rectorat et en particulier, celle du conseiller technique sécurité, Gwladys RICHARD, qui contribue à l'impulsion d'une véritable culture de la sécurité dans les établissements et au rectorat.