Calendrier des vacances scolaires

Formations de formateurs et d’intervenants en éducation à la sexualité

L'École a, dans le cadre de sa mission éducative, une responsabilité propre vis à vis de la santé des élèves et de la préparation à leur future vie d'adulte. Son action est complémentaire du rôle premier joué par les familles dans la construction individuelle et sociale des enfants et des adolescents, dans l'apprentissage du "vivre ensemble".

L'éducation à la sexualité, composante du parcours éducatif de santé et de l'éducation du citoyen, y contribue de manière spécifique, en lien avec les enseignements, en cohérence avec le projet d’établissement et les orientations du CESC.

Inscrite dans le code de l’éducation (articles L.121-1 et L.312-16), l’éducation à la sexualité est rendue obligatoire aux trois niveaux de scolarité : école élémentaire, collège et lycée, à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupe d’âge homogène. Celle-ci est mise en place dans le cadre de la nouvelle circulaire n° 2018-011 du 12 septembre  2018.

Cette éducation qui se fonde sur les valeurs humanistes de tolérance et de liberté, du respect de soi et d’autrui, doit trouver sa place à l’Ecole, sans heurter les familles ou froisser les convictions de chacun. Elle repose sur une éthique dont la règle essentielle porte sur la délimitation entre l’espace privé et l’espace public afin que soit garanti le respect des consciences, le droit à l’intimité et de la vie privée de chacun des élèves.

Le dernier rapport  du Conseil National du SIDA (en date du  18 /01 /2018) relative à  la prévention et la prise en charge des Infection Sexuellement Transmissible,  relève en Guadeloupe,  une entrée dans la sexualité plus précoce des jeunes, particulièrement des garçons,  ainsi qu’une exposition particulière de cette population  au VIH et autres IST  et cela, dans un contexte propice au cumul des vulnérabilités.

Cette situation appelle  un développement fort de l’éducation à la sexualité sur notre région académique. Impulsé par le service infirmier du rectorat  en partenariat avec l’ARS, un plan de formation  2017/2019, sur la thématique  est en cours de déploiement.

Deux types de formations sont assurés par  la référente pédagogique en éducation à la sexualité de la DGESCO Mme Laurence Communal ,sous la forme de regroupements (intercatégoriel/interdegré/interinstitutionel) : une formation de formateurs  en éducation à la sexualité de 8 jours en 3 sessions, et deux formations d’intervenants en éducation à la sexualité auprès des jeunes de 3 jours.

A ce jour ,54 personnels ont été formés : infirmières, assistantes sociales scolaires, professeurs de SVT, enseignants du premier degré (conseillers pédagogiques – directrice d’école – professeurs des écoles),  médecins du CHU et de l’UA, personnels du CeGIDD, du COREVIH, de l’IREPS, du Centre d’Information sur les Droits des Femmes,  de la Protection judiciaire de la jeunesse, de la Maison de l’enfance, de la Maison des adolescents, de la Croix-Rouge de Gpe , association  AIDES,…

Une troisième  session, prévue en mars 2019, permettra aux  formateurs stagiaires de conforter leurs compétences  de formateur académique en éducation à la sexualité.

Dans cette  perspective, ces derniers  doivent  mettre  en place des formations sur site au cours de la période  d’octobre à décembre 2018.

La nouvelle circulaire éducation à la sexualité (B O)
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=133890

 

Yvelise DÉLLAN-LUBIN

Coordonnateur des projets de santé

Service infirmier Région académique Guadeloupe

Fichier attachéTaille
PDF icon éducation sexuelle117.72 Ko
Vie de l'élève 
Santé des élèves